Quand on commence à écrire, on a tendance à penser qu’un bon texte se doit d’être original. De sortir du lot par un univers et des personnages jamais vus. Mais les êtres humains racontent des histoires depuis la nuit des temps. Et vu la quantité de récits publiés de nos jours, il y a de fortes chances pour que votre concept ait déjà été exploité…

Hercule Poirot dans l’Espace

Il y a deux ans, je me suis inscrite sur un forum d’écriture, avec un projet de de science-fiction à tendance polar sous le bras. Le mini-pitch? Une équipe mène l’enquête dans un vaisseau spatial.

Ce forum est une mine pour découvrir des projets d’auteurs, se relire et s’entraider mutuellement. Mais le problème, c’est qu’à force de découvrir tous ces univers, j’ai eu l’impression que mon texte était très classique, finalement. À quoi bon continuer à écrire? Mon texte est vu et revu!

J’avais l’impression de ne rien apporter au genre de la science-fiction. Certains textes rivalisaient d’originalité tandis que moi, j’écrivais Hercule Poirot dans l’Espace.

Mais cette phase de doute – la première de nombreuses expériences similaires, ai-je découvert plus tard – a amené à me poser la question suivante. Un texte se doit-il d’être original pour être bon? Intéressant? Publiable?

L’originalité et les idées

Nous avons parlé des idées récemment. Il n’est pas nécessaire d’avoir LA bonne idée pour développer un texte intéressant. C’est la même chose avec l’originalité. Inutile de chercher à révolutionner un genre pour tisser une histoire prenante.

Je pense même que se mettre trop de pression pour éviter ce qui a été « déjà vu » peut rendre le texte artificiel, voire faire fuir l’inspiration.

Alors, comment écrire un texte de qualité, intéressant, captivant, qui mérite que l’on continue à l’écrire ? Si le critère n’est pas l’originalité, quel est-il?

Originalité ou authenticité ?

Je pense qu’il n’existe aucune recette pour faire un bon texte. Déjà, les critères sont subjectifs. Ensuite, comme beaucoup d’activités créatives, il y a trop de paramètres non tangibles pour créer un mode d’emploi.

Mais, s’il ne faut pas trop se focaliser sur l’originalité, peut-être y a-t-il une autre notion qui pourrait vous aider : l’authenticité. C’est notamment Elizabeth Gilbert qui en parle dans son livre Comme par magie.

Pourquoi racontons-nous des histoires? Pourquoi créons-nous en général? Pour moi, l’art est l’expression de notre âme de notre coeur, de notre humanité. Finalement, un texte qui va me toucher ne sera pas forcément le plus original. Ce sera celui qui a été écrit du fond du coeur. Celui dans lequel l’auteur a mis un peu de son humanité.

Alors, plutôt que de chercher l’originalité à tout prix, pourquoi ne pas simplement écrire une histoire authentique? En cas de doute sur la direction à donner à votre histoire, écoutez votre coeur. Et vous verrez, votre univers sera (sûrement) déjà vu. Vos personnages en rappelleront d’autres. Vos thèmes auront été traités par d’autres. Mais votre histoire touchera quand même vos lecteurs.

Parce que votre histoire n’est peut-être pas originale. Mais personne ne l’a jamais racontée comme vous.

——

Les conseils d’écriture vous intéressent? Gardez un œil sur la catégorie écriture, et plus précisément la série Vers le métier d’auteur pour les questionnements autour du processus créatif.

2 Replies to “Doit-on absolument être original ?”

  1. Très bonne question. Et il est vrai qu’un écrit sincère qui vient des tripes est parfois bien plus fort et plus haletant qu’un texte dit original 😛 L’authenticité est ton credo. Un très joli credo 🙂

    1. Merci, ça me fait super plaisir! C’est vrai que l’authenticité était mon thème de l’année 2017, et une valeur qui reste très chère à mon cœur, que ce soit dans l’écriture ou dans la vie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *