Parmi les grands sujets abordés par la science-fiction, la question de l’intelligence artificielle — un programme ou un robot doté d’une capacité à apprendre et évoluer de lui-même — est un classique. Des oeuvres comme le recueil de nouvelles les Robots d’Isaac Asimov, le film Terminator, ou encore la série Battlestar Galactica traitent de ce sujet.

Je trouve le sujet de l’intelligence artificielle, lorsqu’il est bien traité, très intéressant. Il s’agit là d’une métaphore permettant d’aborder de nombreuses questions philosophiques.  Par exemple autour de la vie, la mort, l’âme, ce que signifie « être vivant », le sens de la vie, mais aussi les dangers de la science, l’idée de « jouer à Dieu » et ses conséquences.

La notion de conscience

Aujourd’hui, j’aimerais aborder l’un de ces sujets soulevés par certaines oeuvres de science-fiction mettant en scène une forme d’intelligence artificielle: la conscience.

Qu’est-ce que la conscience? Où se situe-t-elle? Cela a-t-il un rapport avec l’âme? Est-ce que c’est la conscience qui fait de nous des êtres vivants? Est-ce que cela nous donne des droits? Un sujet bien vaste qui cause déjà beaucoup de débats en philosophie, en psychologie ou encore dans la religion. Rappelez-vous par exemple le célèbre « je pense, donc je suis », de Descartes.

Maintenant, parlons de la magie de la science-fiction. Dans un univers bien construit, l’auteur peut aborder tous ces sujets, poser la question ou tenter d’apporter sa réponse, à travers la métaphore de l’intelligence artificielle. Les IA sont des entités non naturelles (non organiques), qui donc, intuitivement, sont des objets, des machines, des outils. Mais dès lors que leur conscience s’éveille, on se rend compte que rien n’est aussi simple.

Intelligence artificielle et conscience : exemples

Beaucoup d’oeuvres de science-fiction traitent du thème de la conscience et de la définition du vivant à travers l’existence d’intelligences artificielles. Chacune à sa manière, elles soulèvent questions et réflexions. En voici un échantillon.

Série | Real Humans

La série suédoise Real Humans se situe dans un présent alternatif, où les Hubots sont devenus des produits de consommation courante. Robots à forme humaine, ils remplissent les tâches quotidiennes à la maison ou remplacent des employés d’une usine. Vendus par des concessionnaires à la manière d’une voiture, ils sont considérés comme des machines. Mais certains groupes dénoncent leur existence, notamment par rapport au marché du travail.

L’intérêt de la série réside dans le fait qu’un petit groupe de Hubots, présentés dès le premier épisode, se sont rebellés. Pourquoi donc? Ont-ils une conscience? Sont-ils vivants?

Ces sujets abordés de manière très directe plus tard dans la série. Par exemple, lors d’un procès, le juge va décider du statut juridique d’un Hubot dans le cadre d’une succession. Le fait d’être conscient lui donne-t-il le droit d’être considéré juridiquement comme un être humain? A-t-il les mêmes droits? Est-il égal à l’homme?

Littérature | Le cycle des Robots

Dans les ouvrages autour des Robots, Isaac Asimov aborde la question du libre arbitre. Jusqu’où les robots obéissent-ils aux ordres? Pourquoi commencent-ils à les interpréter?

Pour moi, l’aspect le plus intéressant de cette oeuvre-là est la question de la conscience morale. Si nous créons des entités capables de penser, d’apprendre et de prendre des décisions, sur quels critères devront-ils faire leur choix? Ainsi, les robots obéissent à trois lois morales fondamentales dans le monde d’Asimov. Ces Trois Lois de la Robotique sont censées orienter leurs choix et leur comportements.

Mais avec le temps, les robots interprètent ces lois fondamentales à leur sauce, et en viendront, par exemple, malgré la loi « tu ne blesseras pas un être humain », à tuer, afin de protéger l’humanité dans son ensemble. Cela pose la question de l’éthique et de la morale, et de la façon dont nous interprétons les choses à travers notre conscience personnelle.

Jeux vidéo | Mass Effect

Dans la série de jeux vidéo Mass Effect, c’est notamment la question de la vie qui est abordée. Dans un futur proche, les êtres humains ont commencé à conquérir la galaxie grâce à une technologie ancienne trouvée sur Mars, qui permet de ‘sauter’ au-delà de la vitesse de la lumière. Au cours de leur exploration, l’humanité rencontre d’autres races avancées. Parmi celles-ci, les Quarians ont créé des robots pour les assister dans leur vie quotidienne, mais ils se sont rebellés et les ont chassés de leur planète.

Comme le joueur l’apprend plus tard, ces robots, les Geth, se sont éveillés à la conscience lorsque l’un d’entre eux demanda à son maître ce qu’est l’âme et s’il en possède une. Considérée comme dangereuse, l’intelligence artificielle est alors bannie de la galaxie. Il va sans dire que les races « organiques » refusent de considérer la possibilité qu’en effet, un robot pourrait avoir évolué au point d’avoir une conscience, peut-être même une âme.

Par ailleurs, la question des différentes formes de conscience, de la conception de la vie et de la cohabitation entre espèces organiques et intelligence artificielle est centrale dans la première trilogie Mass Effect.

Bien d’autres oeuvres de science-fiction abordent ces sujets, comme Blade Runner, où le robot, programmé pour ne vivre que quatre ans, prend conscience de lui-même et de la vie. Son histoire aborde ainsi le sujet de la mortalité, la conscience de la mort et la beauté de cette courte vie.


Je trouve que c’est là une façon très intelligente d’aborder ce genre de sujet. À travers une oeuvre de fiction, il apparaît sous forme de métaphores et d’exemples venant d’univers imaginaires. Cela permet de transposer dans ces mondes fictifs des questions très actuelles et pertinentes.

Aller Plus Loin

Lectures

Isaac Asimov, Les Robots
Philip K. Dick, Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques?

Séries

Battlestar Galactica (4 saisons)
Real Humans (2 sais ons)

Films

Terminator
Blade Runner

Jeux Video

Mass Effect 1, 2 & 3 (Bioware, PS3, Xbox 360, PC)

Source de l’image

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *