Aujourd’hui, on va se parler de storytelling, ou mise en récit, comme un outil positif. Pour mieux connaître et apprivoiser votre propre histoire, puis transmettre votre enthousiasme! Ce petit guide sera utile pour vous-même, si vous souhaitez faire le point sur votre projet, carrière etc., mais aussi pour les œuvres ou projets que vous avez envie de partager avec votre public.

Le storytelling, c’est-à-dire la mise en récit d’un message, nous est servi à toutes les sauces. Et l’outil est souvent vu comme de la poudre aux yeux. Un moyen de manipuler les émotions, une recette calquée sans âme, un artifice.

Je trouve cette constatation un peu ironique, quand le principe de base d’un récit, c’est justement de transmettre un peu de son humanité en parlant avec le cœur. Oui, comme tous les outils, le storytelling peut être utilisé de manière artificielle. Mais raconter votre histoire de manière positive peut être bénéfique pour vous, votre entourage et votre projet !

Donnez du sens avec votre histoire

L’un des intérêt principaux de la mise en récit, c’est qu’il donne du sens à votre message. Ce qui, tour à tour, donne du sens à votre projet, votre carrière, votre passé, ce que vous créez…

Trouver du sens

Avant de donner du sens aux autres, raconter une histoire positive vous aide à le trouver pour vous-même. En effet, en faisant l’exercice de raconter votre histoire, ou celle de votre œuvre (de votre projet, entreprise, parcours) vous devrez connecter les points, comme disait Steve Jobs.

Vous allez trouver les événements qui vous ont amené(e) où vous êtes, les raisons qui vous ont poussées à commencer votre projet, ou encore les valeurs que vous avez envie de transmettre. Au fur et à mesure, un fil se tissera, un thème, une trame. C’est ça qui va donner du sens à votre histoire, et à celle de votre projet.

Alors faites l’exercice : Trouvez-vous une feuille blanche, et racontez votre histoire. Si vous ne savez pas par où commencer, voici quelques idées :

  • Quel est l’élément déclencheur? Où avez-vous eu l’idée? Par où tout cela a commencé?
  • Quels sont les obstacles que vous avez dû affronter? Les échecs qui vous ont aidé(e) à apprendre?
  • Quelles sont les motivations qui vous ont poussé(e) vers les choix que vous avez faits? Comment ont-elles évolué au fil du temps?
  • Quels sont les gens qui vous ont aidé(e)? Vos héros, vos adjuvants, vos « side kicks », vos mentors?

Transmettez votre histoire

Si vous parlez avec le cœur, avec l’enthousiasme qui vous a lancé dans votre projet, avec la curiosité qui vous anime, vous transmettrez ensuite cette énergie positive. Nous reviendrons sur les manières concrètes et les outils qui peuvent vous aider à raconter votre histoire.

En attendant, dites-vous que ce premier exercice de donner du sens à votre parcours sert de base, de matériau pour l’histoire que vous allez ensuite raconter. Et si vous partez d’un ressenti authentique, votre histoire sera forcément positive et encourageante.

Les vertus d’un récit positif

Dans le livre Choisir l’optimisme, Shawn Achor conseille, pour transmettre une vision optimiste du monde et favoriser la réussite, de créer un récit positif. D’après les recherches qu’il a faites en psychologie positive, le fait de raconter votre histoire, avec vos mots, aide à transmettre votre enthousiasme mieux que n’importe quelle leçon sur le même sujet.

Racontez vos échecs et les obstacles que vous avez affronté

Même un échec ou un revirement peut se transformer en récit plein d’espoir et de positif. Dans le livre, Shawn Achor parle de la manière dont donner du sens à l’adversité et aux défis aide non seulement à les surmonter, mais à en faire un expérience positive.

Que ce soit dans votre parcours personnel, ou dans celui de votre entreprise, projet ou œuvre, apprenez à voir les échecs de manière plus positive. Pourquoi était-ce si difficile? Qu’en avez-vous retiré? Qu’avez-vous appris? En quoi cela a influencé votre parcours et fait de vous/votre projet ce qu’il est aujourd’hui?

Si vous travaillez ou créez seul(e), cela peut vous aider à trouver le courage d’affronter les prochains défis. Si vous travaillez sur un projet à plusieurs, raconter l’histoire de vos échecs passés d’une manière positive peut remonter le moral de toute l’équipe. Sans parler du beau récit d’adversité que vous pouvez ensuite partager avec votre public…

Le mot de la fin…

La communication en général, et le storytelling en particulier, peuvent être mal vus. Le concept peut faire peur, ou paraître artificiel. Mais comme tout le reste, ce n’est qu’un outil, et c’est à vous de vous l’approprier. Vous pouvez en faire un outil de connaissance de vous-même et de cohérence pour votre projet.

En racontant votre histoire de manière authentique, vous pouvez transformer les échecs en récit positif qui vous aideront à avancer et à créer du lien avec votre équipe, si sous en avez une, et avec votre public.

————

Je continue la série avec des notions encore assez abstraites. Mais j’ai bien l’intention d’entrer dans le concret au fil de l’année avec des conseils et astuces sur comment raconter votre histoire de manière authentique et positive. Alors, si le sujet vous plaît, gardez un œil sur la série d’articles « Racontez votre histoire« !

En attendant, n’hésitez pas à me poser vos questions ou à partager vos réflexions en commentaire ci-dessous, sur les réseaux sociaux @florieteller, ou en me contactant via le site !

One Reply to “Racontez une histoire positive”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *